Fitou, une appellation pleine d’entrain

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance de rencontrer des vignerons de l’appellation Fitou. Une soirée riche en découvertes.

Petit retour sur l’appellation…

Le Fitou a été le premier vin rouge du Languedoc à obtenir l’AOC en 1948. L’appellation travaille avec des rendements parmi les plus faibles du Languedoc sur ses 2 500 hectares de vignes.

Deux zones de production composent l’appellation :

  • La zone côtière sur les communes de Leucate, Treilles, Caves, La Palme et Fitou
  • Quelques kilomètres plus haut dans le massif des Corbières, la zone des coteaux sur les villages de Cascatel, Villeneuve, Tuchan et Paziols

Le carignan est le cépage signature de Fitou, il doit représenter au minimum 30% de l’assemblage. Le grenache, la syrah et le mourvèdre (pour la zone côtière) composent le reste des assemblages.

Les sols sont variés et permettent de composer une très belle palette de styles de vins, tous marqués par la fraîcheur.

Parlons dégustation…

Quelques domaines m’ont marqué.

Le Château des Erles :
J’ai adoré les vins de ce domaine qui laisse la part-belle à la syrah.

Château des Erles

Cuvée des Ardoises AOC Fitou 2013, mon coup de cœur.
Le vin est très fin, délicatement épicé sur des notes de propolis et de fruits noirs juteux. La finale est longue et fraîche.

Le Mas des caprices :
Cucvée Anthocyane AOC Fitou 2012
Un vin puissant qui garde une grande fraîcheur malgré la concentration. Fruité intense et tannins fondus.

Mas des caprices

Château Champ des sœurs :
Bel Amant AOC Fitou 2013
Pour son nez réglissé et fumé, ainsi que pour sa finale très fraîche. Je rêvais de barbecue ribs pour l’accompagner.

Château de nouvelles :
Cuvée Gabrielle AOC Fitou 2013
Un vin dominé par les épices, qui m’a marqué par sa légèreté et sa digestibilité. Encore une fois, très frais.

Domaine de la Rochelière :
Cuvée Noblesse du temps 2014
Un vin dominé par le mourvèdre à l’attaque épicée. Bouquet de fruits noirs et d’épices. Belle rondeur, texture veloutée, arômes de torréfaction. Finale sur la fraîcheur.

Domaine de la Rochelière

Bref, il ne vous reste plus qu’à goûter.

Publicités